Entre grand groupe et petite entreprise, mon cœur balance !

Publié le 27 février 2020

Le saviez-vous ? 99,9% des entreprises françaises sont des TPE ou des PME, selon l’INSEE. Alors, vous avez de fortes probabilités pour y trouver un job ! Mais êtes-vous fait pour y travailler ? Cet article vous mettra sur la piste. On vous explique les avantages, les inconvénients et on brosse pour vous le profil idéal pour travailler dans une petite entreprise.

1. Travail dans une petite entreprise : quels sont les avantages ?

Vision 360 des métiers

 

Qui dit petite structure dit vision 360. Vous avez une vision globale des métiers de l’entreprise et de leur imbrication. En effet, dans une petite structure, il n’y a pas de départements à proprement parler, ou alors ils sont composés de 1 ou 2 personnes.

Les métiers cohabitent et sont plus proches. Vous êtes vite plongé au cœur du métier. Tout le monde sait qui fait quoi dans les projets et comment les actions de chacun impactent le travail des autres.

Le travail et les décisions ne sont pas segmentés, comme dans une grande entreprise. C’est donc plus facile de travailler avec tous les métiers !

Dans les plus grandes entreprises vous rencontrez aussi des échanges cross-fonctionnels. Mais ils sont généralement plus formels et moins directs.

Polyvalence des missions : la culture du couteau suisse

 

Dans une petite agence, vous êtes polyvalent. Ça vous donne plus de flexibilité dans les projets. Les équipes sont agiles et souvent composées de “couteaux suisses”.

Chaque collaborateur a une expérience qui couvre les métiers d’un ou plusieurs domaines. La collaboration est donc plus efficace et plus fluide.

Notamment parce que les problèmes liés à l’incompréhension entre différents métiers (par exemple entre marketing et direction artistique, ou encore designers et développeurs) sont grandement réduits.

Un autre avantage de la polyvalence : vous ne faites jamais la même chose. On limite les tâches répétitives, ennemi numéro un de l’engagement des collaborateurs. Ça donne plus de responsabilités et donc d’assurance.

Au total, on a des collaborateurs plus épanouis dans leur travail, à condition bien sûr de leur donner des missions qui font sens !

Proximité hiérarchique : vous n’êtes pas un numéro !

 

La hiérarchie est quasiment inexistante. Vous êtes proche des dirigeants. Cette proximité permet d’instaurer une communication plus efficace, d’éviter les éventuels tabous et rétention d’informations liés à la hiérarchie.

On vous écoute et vous pouvez donner votre avis librement. Vous avez une réelle reconnaissance de la part des managers, mais aussi du reste de l’équipe.

Bon évidement, tout dépend de votre culture managériale. Petite ou grande entreprise, on n’est jamais à l’abri d’un mauvais manager.

Bonus : comme il y a moins de hiérarchie et de processus dans une petite structure, les décisions sont prises plus rapidement. Ça accélère la réalisation des projets et permet d’atteindre plus vite les résultats.

Après, les délais sont souvent serrés, donc pas le temps de tergiverser ! Cela rend la structure plus flexible et plus agile. Il est plus aisé de rectifier le tir et de s’adapter aux situations… et à temps !

Plus de responsabilités et donc un CV plus riche

 

Vous obtenez aussi plus de responsabilités et plus vite. En fait, c’est simple, quand on est dans une petite équipe, on a tendance à être multitâche.

Ajoutez à cela peu, voire pas du tout de hiérarchie, et forcément tous les rôles deviennent stratégiques. Et ce, même si vous avez un profil junior.

Intéressant donc pour obtenir des compétences rapidement, découvrir les métiers et bien garnir votre CV.

Après, plus de responsabilités, ça peut aussi engendrer plus de stress. Vos décisions peuvent en effet impacter directement la vie de l’entreprise !

Mais d’un autre côté, les résultats de vos actions sont plus visibles. Ça donne plus de sens à ce que vous faîtes et vous vous sentez utile. Et ça, c’est clairement très motivant !

Plus de liberté, moins de standardisation

 

Un autre avantage, c’est que vous avez plus de liberté dans votre travail. Et qui dit plus de liberté, dit moins de standardisation.

Il n’y a jamais qu’une seule manière d’arriver à un résultat. Tous les chemins mènent à Rome, dit-on ! Mais bon il y en a qui sont plus rapides que d’autres quand même.

Donc dans une petite entreprise, on va généralement vous expliquer les résultats attendus et vous donner les grandes lignes directrices et l’aide pour y parvenir.

Ensuite, c’est à vous de trouver vos propres méthodes.

Vous êtes donc unique sur le marché de l’emploi !

Transmission des savoir-faire par des experts

 

Dans une petite entreprise, vous avez aussi une meilleure transmission des savoir-faire. Comme la communication est plus facile, on est dans l’informalité et la bienveillance.

La transmission entre pairs (ou “peer-learning”) se fait tout naturellement. Ce sont souvent les dirigeants qui s’en chargent ou des experts aguerris.

Plutôt intéressant, sachant que c’est le deuxième levier de montée en compétences le plus cité par les DRH (Baromètre International Cegos 2018). En gros, vous bénéficiez de cours particuliers avec des professionnels ultra calés dans leur domaine.

Il y a une vraie formation continue sur le terrain. Si on prend le cas du digital : la formation, c’est tous les jours !

Convivialité et qualité de vie au travail

 

Niveau ambiance, c’est tout de suite plus convivial. Comme l’équipe est à taille humaine, on connaît tout le monde. On est aussi plus proche de ses collègues, y compris des dirigeants.

On entretient des relations plus étroites, ce qui améliore la communication et l’établissement de relations de confiance. Soit une base solide pour la collaboration en équipe.

Important donc sachant que l’ambiance et les relations au travail sont le premier critère de sélection d’un emploi dans une entreprise (baromètre « les Français et l’emploi » de PageGroup) .

En fait, une petite entreprise a un côté petite famille. C’est rassurant au moment de l’intégration, à plus forte raison quand on débute.

Bon, ce n’est pas le cas dans toutes les entreprises.

Chez Hippocampe en tout cas, c’est comme ça. C’est aussi ce que nos collaborateurs ressentent.

Tout le monde a sa place, se sent utile et en confiance. L’agence est à l’écoute de toutes les intelligences, toutes les expériences.

On croit à l’intelligence collective.

Autant vous dire que niveau engagement, ça a un sacré impact positif.

Cette convivialité se ressent sur la qualité de vie au travail ! Ce critère poussait 42% des personnes interrogées par le cabinet de recrutement PageGroup en 2019, à rejoindre une TPE ou une PME.

Equilibre entre vie professionnelle et personnelle

 

En plus de la reconnaissance et de la qualité de vie au travail, ce qui pousse les gens à rejoindre une entreprise à taille humaine c’est l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. 

Ce qu’elles recherchent ? Des horaires flexibles pour 79%, ou encore le télétravail pour 49% (toujours selon le baromètre de PageGroup).

Chez nous, on le pratique depuis plus de 10 ans 🙂

 

2. les inconvénients du travail dans une petite entreprise

Évidemment, travailler dans une petite structure n’a pas que des avantages. Vous avez aussi quelques inconvénients par rapport à un grand groupe.

Perspectives d’évolution

 

Déjà, vous avez moins de perspectives d’évolution et de moins grandes promotions. Comme il n’y a pas ou peu de hiérarchie, il y a moins d’échelons à gravir.

Pareil pour l’évolution horizontale : soit la possibilité de changer de métier et de domaine d’expertise, comme de passer du marketing au développement web. Les petites entreprises ont moins de ressources pour se le permettre.

Après, cela ne veut pas dire que ça n’arrive jamais, surtout si vous êtes un profil clé pour l’entreprise.

Intox : Vous avez dit moins d’opportunités ?

Alors ce n’est pas vrai pour tout.

Pour l’évolution des carrières et des primes, c’est généralement vrai, et encore !

Mais, d’un autre côté, comme il y a moins de hiérarchie dans une petite structure, de processus et tout le tralala, ça crée des opportunités.

Plus de responsabilités, cela signifie aussi une participation à la stratégie de l’entreprise. C’est aussi plus de chance pour une association, voire une reprise.

 

Compétitivité sur le marché de l’emploi

 

Il est plus facile de passer d’un grand groupe à une petite entreprise. Notamment pour une question de crédibilité : travailler pour un grand groupe équivaut à apposer un tampon de “qualité” sur votre CV.

Surtout lorsqu’il est de renommée mondiale. Après le nom ne garantit pas vos qualifications… Mais une telle expérience aide 😉.

Intox : Vous avez moins de poids sur le marché du travail ?

Ce n’est pas aussi évident…

Le fait de travailler pour un grand groupe ne garantit pas que vos compétences soient meilleures que celles d’un collaborateur d’une PME.

La tendance s’inverse et on reconnaît de plus en plus la richesse de l’expérience dans une petite entreprise et l’acquisition des savoir-faire.

 

Projets de grande ampleur

 

Les grands groupes ont aussi l’avantage de proposer des projets de plus grande envergure, voire de dimension internationale. Ils ont les moyens et la renommée.

Ce qui peut être plus challengeant et donc plus avantageux, si vous avez le goût du défi… et que vous supportez la pression !

Intox : Vous travaillez sur de moins gros projets ?

Pas forcément !

Tout dépend de l’entreprise et de son expertise.

Nous par exemple, on a signés avec le groupe Krys. Donc on n’a rien à envier aux plus gros 😉

 

Processus et suivi

 

Vous avez un suivi RH moins poussé. La formation et l’évolutivité des compétences sont présentes, mais moins structurées.

On a tendance à le faire plutôt sur le tas et de manière plus informelle.

Mais par des professionnels expérimentés !

Là aussi ça dépend de l’entreprise, de sa démarche de formation et de l’intérêt stratégique de certaines formations.

INTOX : on a tous besoin de formalisme ?

En fait tout dépend de vous !

Moins de formalisme et de processus dans une petite agence, cela peut être un point positif pour les uns, et un point négatif pour d’autres.

Notamment les profils qui ont besoin d’encadrement. Les jeunes actifs peuvent, par exemple, préférer un cadre plus formel pour leur premier job.

 

Salaire et avantages sociaux

 

Vous n’avez pas les mêmes salaires, ni les mêmes avantages que dans les grands groupes. Comme un CE ou des primes.

Les ressources et les budgets sont souvent plus restreints !

Intox : Vous gagnez moins ?

FAUX ! Si vous avez le profil recherché, les petites entreprises feront tout pour vous attirer et vous garder.

Après, c’est évident qu’elles n’ont pas la même capacité que les grands groupes pour mettre le paquet sur la table. Il y a bien des limites.

Mais rien n’est impossible et chaque cas est unique.

Et puis, les PME offrent aussi des avantages sociaux, faut pas croire !

 

3. Alors, avez-vous le profil idéal pour travailler dans une petite entreprise ?

 

Vous l’aurez compris, le profil idéal pour travailler dans une petite structure, c’est quelqu’un de flexible, d’agile et pour qui la remise en question est une seconde nature.

C’est une personne autonome et proactive, capable de s’organiser toute seule et de prendre ses responsabilités.

Quelqu’un qui aime travailler en équipe et qui se sent à l’aise en petit comité.

Quelqu’un d’authentique aussi. Dans une petite agence, vous venez et êtes accepté comme vous êtes. En tout cas chez nous, c’est comme ça qu’on fonctionne 😊.

Point crucial : c’est une personne qui affiche et applique ses valeurs. Dans une petite entreprise, on a tendance à plus incarner ses valeurs.

Non pas qu’elles soient plus fortes que dans les grands groupes, mais plutôt parce qu’on est plus proche de ceux qui les ont définies.

Donc rejoindre une petite entreprise, c’est aussi chercher activement une entreprise qui correspond à ses valeurs et ses engagements. De quoi donner du sens à son travail !

 

On espère que cet article vous a donné des pistes pour vous rendre compte si vous êtes plus petite ou grande entreprise (ou les deux !).

Si vous cherchez une petite agence avec qui travailler, n’hésitez pas à nous faire un mail ! 😉


A lire aussi

5 conseils pour une fête de fin d'année réussie en agence

Pollution numérique : internet, 6ème nation la plus polluante du monde

Un Hippocampe au CES de Las Vegas