Comment renforcer la dimension éthique et responsable de votre stratégie web ?

Publié le 02 juillet 2021

Alors que l’industrie du web fait partie des secteurs les plus polluants, vous pouvez faire ressortir votre approche éthique dans votre stratégie digitale.Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour répondre aux enjeux du marketing éthique et de la communication responsable ?

 

Avec Marion Laugier, experte en action de communication responsable, on vous explique comment valoriser votre démarche éthique et écoresponsable dans votre stratégie digitale.

 

Plan de l’article 

Être en accord avec ses engagements et valeurs

  1. Éviter de tomber dans le greenwashing
  2. Refléter ses engagements dans vos pratiques
  3. Être en cohérence avec son projet éthique 

Mettre l’humain au coeur de sa stratégie digitale

  1. Faire appel à l’intelligence collective
  2. Comprendre vos personas
  3. Développer une communication inclusive
  4. Miser sur l’émotion dans son storytelling
  5. Protéger la vie privée de vos utilisateurs et utilisatrices

Mettre sa stratégie digitale au vert

  1. Comprendre la pollution numérique pour adopter les bonnes pratiques numériques
  2. Construire une stratégie digitale durable avec votre équipe

 


Être en accord avec ses engagements et valeurs

Éviter de tomber dans le greenwashing

Pour mettre en place une stratégie digitale éthique, responsable et pérenne, il ne faut surtout pas se précipiter, au risque d’être accusé de greenwashing.

Les entreprises pratiquant le greenwashing orientent brusquement leurs actions marketing et campagnes de communication vers un positionnement écologique.

Dans le même temps, leurs activités continuent de nuire dangereusement à l’environnement.

Une pratique devenue courante au sein des multinationales les plus connues.

Cependant, les consommatrices et consommateurs sont devenus méfiants face à cette pratique douteuse.

En effet, on assiste à une prise de conscience collective et des changements de comportement de consommation.

Les consom’acteurs et actrices privilégient désormais les entreprises qui s’engagent réellement à diminuer leur empreinte carbone.

Idem pour celles qui intègrent une dimension éthique à leur activité.

C’est pourquoi, nous vous conseillons grandement de prendre le temps d’intégrer vos valeurs et engagements éthiques et environnementaux au cœur de votre stratégie d’entreprise.

Et non pas juste au sein d’un projet annexe.

Eh oui, beaucoup d’entreprises ont une politique RSE… mais seulement en parallèle de leurs activités principales. Leur impact est donc limité.

Si vous vous orientez vers une conduite éthique, adoptez-la jusqu’au cœur de votre activité.

Soyez éthique de la tête aux pieds.

Vous serez plus crédible et légitime aux yeux de vos prospects !

 

Refléter ses engagements dans vos pratiques

Ici, on reste dans la  continuité subtile du greenwashing.

On pense aux entreprises ayant, ou non, un positionnement éthique, mais qui continuent à appliquer des pratiques tout sauf éthiques. 

Par exemple, des entreprises qui s’engagent à sauver la planète, mais qui achètent des bases de données pour leur marketing.

Ou encore des entreprises sociales qui n’appliquent pas le RGPD

La fin justifie-t-elle les moyens ? On pourrait se poser la question.

Si le but à atteindre est positif, justifie-t-il absolument toutes mes actions ? 

Chez Hippocampe, on prend le parti de dire non.

 

On veut être éthique, alors on y va jusqu’au bout. Notre positionnement doit se refléter dans toutes nos actions.

 

 

C’est pour cela que l’on choisit de faire de l’inbound marketing ou du content marketing.

On produit du contenu qui laisse le choix à l’utilisateur de venir vers nous, plutôt que de l’agresser avec de la prospection.

Ça, c’est de l’outbound marketing. 

Après, l’outbound peut se faire de manière plus “éthique”.

Tout est une question de manière de faire et d’intention. L’important est de faire coller vos actions à vos valeurs.

 

Être en cohérence avec son projet éthique

La stratégie RSE, ce n’est pas que pour les grands groupes !

Après, à vous de l’appliquer à votre sauce pour rester en cohérence avec votre vision éthique.

Chaque entreprise a sa propre perception de l’éthique. Une sensibilité envers certains sujets et une manière bien à elle de s’investir.

Donc pour une transformation digitale éthique réussie, revenez à l’essentiel.

Commencez par intégrer pleinement à votre activité les bonnes pratiques éthiques.

Des pratiques qui font sens pour vous.

Des pratiques humaines,  respectueuses de l’environnement

Ainsi, votre stratégie web s’alignera naturellement avec votre positionnement, vos valeurs et vos engagements.

 

Astuces

Soyez authentique dans vos messages.

Rien de tel que la sincérité pour (re)gagner la confiance de vos prospects, vos clients, votre équipe…

Une communication externe transparente permet de faire connaître à votre communauté les valeurs et les actions concrètes de votre entreprise.

Pour montrer « patte blanche » à votre communauté, dévoilez l’ADN de votre entreprise en créant du contenu enrichissant et vrai.

Pour ce faire, les messages diffusés doivent apporter de la valeur ajoutée et nourrir les réflexions pour créer de l’engagement.

Une communication transparente rassure les consommateurs et les encourage à partager leurs opinions plus facilement.

C’est donc une source d’information précieuse pour développer votre projet éthique.

Un cercle vertueux vous permettant de répondre toujours plus précisément aux attentes de votre cible.

 

Et pour aller plus loin :

Remettre en question vos engagements sur le long terme est une priorité pour tendre vers un impact positif de votre activité sur l’humanité et sur notre planète.

Pour ce faire, posez-vous les bonnes questions.

Par exemple, quel sens souhaitez-vous donner à vos missions et à votre entreprise ?

Le rôle de l’humain, les conditions de production, les fournisseurs, l’exploitation des datas, le marketing… autant de critères fondamentaux à prendre en compte pour améliorer vos engagements.

 

Le petit + ? Créer et diffuser une charte éthique pour dévoiler vos valeurs et vos engagements à vos parties prenantes.

De quoi sensibiliser, et, qui sait, encourager la mise en place de bonnes pratiques à plus grande échelle.

 

Mettre l’humain au coeur de sa stratégie digitale

Faire appel à l’intelligence collective

Plus que jamais, les collaborateurs et collaboratrices sont en quête de sens dans leur métier.

 

Près de 9 salariés et salariées sur 10 sont prêts et prêtes à s’engager auprès de leur entreprise pour développer une stratégie d’entreprise positive.

 

Sondage OpinionWay sur la perception de l’économie positive en France, réalisé pour l’Institut de l’Economie Positive.

 

Vos meilleures ressources sont donc, sans surprise, vos équipes !

Co-construire votre stratégie marketing éthique avec vos collègues présente de nombreux avantages.

En plus de sensibiliser, impliquer vos ressources internes et renforcer la cohésion d’équipe, l’intelligence collective stimule la créativité et l’innovation grâce aux échanges d’idées.

Des idées enrichies par l’ensemble des collaborateurs et collaboratrices pour aller toujours plus loin.

Vous développez ainsi une stratégie digitale éthique et créative avec votre équipe.

Tout en lui offrant une expérience collective engageante.

Un joli deux en un, non ? 

En mettant l’humain au cœur de votre stratégie digitale, vous détenez les clés pour améliorer l’expérience utilisateur de manière éthique et innovante.

Avec une plus grande liberté d’action autour d’un objectif commun, vos parties prenantes internes et externes développent un sentiment d’appartenance fort.

C’est d’ailleurs pour cela que de nombreuses entreprises s’orientent vers le déploiement d’une stratégie digitale éthique collective.

 

Quelques exemples concrets :

EDF Pulse & You : une relation client co-innovante

EDF a créé la plateforme « Pulse & You », une démarche communautaire de co-innovation qui donne la parole aux collaborateurs, aux collaboratrices, aux internautes et aux start-ups.

Ce site communautaire a pour objectif de développer les innovations autour du bien-être de l’habitat.

L’idée : permettre au plus grand nombre d’imaginer les produits et services de demain.

Plusieurs manières de participer s’offrent aux utilisateurs et utilisatrices : 

  • publier une idée, 
  • exprimer leur avis,
  • voter pour une idée déjà suggérée.

 

La Digital Factory d’Air France

Cet espace est situé au cœur du siège d’Air France. Il est ouvert à tous les collaborateurs et collaboratrices de la compagnie aérienne.

Sa mission est double :

  • Offrir un lieu d’échange et de partage qui rassemble tous les outils, méthodes et expertises pour accompagner les équipes dans la transition digitale de l’entreprise.
  • Accélérer l’émergence de projets digitaux innovants au service des employés et employées  pour améliorer continuellement l’expérience de voyage des clients.

Parmi les projets innovants qui ont vu le jour grâce à ce lieu unique, il y a LEA Loop.

Une application interne permettant à tous les collaborateurs et collaboratrices d’Air France de bénéficier des informations en temps réel lors d’aléas.

Ce qui leur permet d’accompagner au mieux les clients et d’améliorer leur expérience de voyage en cas d’imprévu.

 

Comprendre vos personas

La définition de vos personas est essentielle pour affiner vos parcours clients et optimiser votre expérience utilisateur.

Le persona est bien loin de la brève description de vos clients et clientes potentiels.

Et contrairement aux stéréotypes, les personas ne sont ni liés aux préjugés, ni figés dans le temps.

Vous construisez vos personas à partir de données réelles, pouvant être amenées à évoluer.

Pour plus de conseils sur la définition de vos personas, on a écrit un (super) article sur l’atelier persona.

Pour mieux comprendre les besoins et les préférences de vos cibles, nous vous recommandons d’adopter une approche empathique, centrée sur l’humain.

 

Pour faire preuve d’empathie envers vos utilisateurs, c’est simple !

Posez-vous les bonnes questions :

  • Qu’attendent-ils ?
  • Qui sont-ils ?
  • Que font-ils ?
  • Que pensent-ils ?
  • Comment évoluent-ils ?

 

En ayant une vision plus humaine de vos personas, vous identifiez avec plus de clarté les valeurs, les croyances, les objectifs, les motivations, les besoins et les attitudes de vos cibles.

Pour susciter encore plus d’empathie, vous pouvez vous aider de photos et de détails de leur vie personnelle.

Évidemment, des détails inventés, on respecte la vie privée de nos cibles.

 

Pour vous aider à récolter les données de vos prospects, voici notre approche pour vous inspirer :

  1. Ecouter les besoins de votre clientèle (commentaires sur les réseaux sociaux, questionnaires de satisfaction, sondages…) pour partir dans la bonne direction.
  2. Impliquer les internautes dans le processus de co-création en leur posant directement vos questions (ateliers personas, ateliers UX…) pour élaborer la stratégie digitale la plus adaptée à leurs attentes.
  3. Analyser les comportements des internautes avec des outils analytics (navigation sur le site web, A/B testing, taux de réponse aux e-mailing…), dans le respect du RGPD, évidemment. Ces données vous indiquent si la stratégie digitale mise en place est efficace ou s’il y a des modifications à apporter pour l’améliorer.

 

En étant plus proche de votre audience, vous placerez naturellement vos personas au cœur de votre stratégie de communication.

Pour améliorer votre taux de conversion, il est nécessaire d’apporter une plus-value qui correspond parfaitement aux attentes de vos cibles.

Pour ce faire, nous vous conseillons de personnaliser vos messages et vos contenus pour chaque persona.

Ainsi, vous serez en mesure d’adresser le bon message, à la bonne personne et au bon moment !

 

Développer une communication inclusive

En valorisant le principe d’équité, vous considérez de manière égale chaque cible de votre audience. 

 

Pour participer au respect de la diversité, adoptez une communication inclusive !

 

 

Refuser les préjugés, éviter les quiproquos ou encore lutter contre les discriminations sont des valeurs fondamentales pour les entreprises mobilisées pour l’égalité. 

La communication inclusive se reflète dans tous vos supports de communication : rédactionnels, visuels, ou évènementiels.

Et surtout dans s votre manière de communiquer et d’interagir avec votre écosystème.

Chez Hippocampe, on porte une attention particulière à la communication inclusive.

A cette occasion, on a rédigé notre charte d’écriture inclusive, une charte pragmatique, loin de toute idéologie.

De quoi vous inspirer pour développer vos propres pratiques en la matière !

 

Pour plus d’impact, faites appel à votre équipe. Eh oui, vos collaborateurs et collaboratrices sont vos meilleurs porte-paroles. 

Il est donc intéressant de les former sur les sujets liés à l’inclusion, la diversité et l’équité.

Transmettez-leur des informations claires, précises et surtout actionnables.

Ainsi, votre équipe pourra incarner vos valeurs et vos engagements dans leurs interactions professionnelles.

Intéressant donc d’un point de vue image de marque. Et aussi pour votre marque employeur !

En effet, c’est une manière de fidéliser vos équipes, de favoriser leur implication et d’attirer les jeunes talents.

Eh oui, avec les prises de conscience actuelles, on souhaite de plus en plus s’engager auprès d’entreprises éthiques, ayant un réel impact sur la société et la planète.

 

Miser sur l’émotion dans son storytelling

Comme vous le savez, nos décisions et nos expériences d’achat sont motivées par nos émotions.

La création d’un storytelling qui capte l’attention et suscite l’intérêt, mieux encore, les émotions de vos cibles, est indispensable pour construire une image de marque plus humaine.

En respectant vos clients et leurs valeurs et en créant un sentiment d’attachement à votre marque, une relation de confiance et de proximité naîtra naturellement.

Pour y parvenir, nous vous recommandons de répondre à leurs besoins tout en créant un lien émotionnel avec vos clients et clientes.

On vous invite, encore une fois, à faire preuve d’empathie pour être en harmonie avec leurs émotions et leurs sentiments.

On vous recommande aussi d’encourager les interactions avec votre communauté pour créer de la proximité avec votre marque.

Pour vous accompagner dans la création d’un message ciblé, émotionnel et rempli de sens, nous pouvez suivre les étapes suivantes :

  1. Apprendre à connaître vos cibles : analyser leurs besoins en étant à l’écoute et dans l’empathie. C’est l’atelier persona ! 
  2. Planter le décor : dévoiler vos valeurs, votre histoire et votre vision, tout en gardant un côté naturel, clair et concis.
  3. Apporter de l’émotion : définir votre ton et jouer avec les mots pour amener de l’émotion dans votre discours.
  4. Rythmer pour plus de cohérence : hiérarchiser vos contenus pour mieux embarquer l’internaute dans votre histoire, l’aider à mieux la lire et la comprendre. Varier entre des phrases courtes, moyennes et longues pour casser la monotonie. 
  5. Répondre à la promesse : être fiable et sincère pour que vos messages restent présents à l’esprit de vos clients et qu’ils aient une image positive de votre entreprise

 

Le petit + ?

Un storytelling pertinent influence l’expérience client.

Par conséquent, il contribue à améliorer votre stratégie marketing et digitale, comme l’explique en détail l’agence Wexperience dans son article sur la stratégie de surprise pour susciter l’émotion.

En effet, l’expérience utilisateur se base sur ce que ressent un internaute lors de chaque interaction avec votre site web.

L’enjeu consiste à apporter une expérience agréable et constante, tout en suscitant l’effet de surprise.

Pour satisfaire vos prospects, l’émotion de surprise doit être perçue comme positive.

Comment faire ?

Soyez proche de vos clients et clientes pour mieux les comprendre et donc savoir à quelles étapes de leur parcours ils apprécient la surprise !

Et quel type de surprise ils aimeraient vivre.

 

Protéger la vie privée de vos utilisateurs et utilisatrices

Les données de vos utilisateurs et utilisatrices représentent une source d’information très précieuse pour affiner votre stratégie web.

Grâce à l’analyse et le traitement des données, votre stratégie marketing sera également mieux orientée.

Mais les internautes aussi ont le droit à la protection de leur vie privée.

C’est pourquoi, les mesures du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) renforcent la protection de la vie privée sur internet.

Depuis le 1er avril 2021, tout site internet doit avoir une politique de protection et d’utilisation des données.

Ces principes reposent sur : 

  • la transparence des informations collectées et leur utilisation, 
  • la pertinence des données récoltées, 
  • leur conservation limitée dans le temps, 
  • le consentement des internautes, 
  • et la sécurité quant au transfert des données personnelles.

Donc vérifiez bien que tous vos outils digitaux sont conformes aux normes RGPD (utilisation des cookies, formulaires, landing pages…).

Voici quelques bonnes pratiques pour vous aider :

  • Sur votre site internet : ajoutez un bandeau d’acceptation des cookies et une déclaration de cookies mise à jour.
  • Sur vos formulaires en ligne : ajoutez une case à cocher (avec une phrase explicite) pour que les internautes donnent leur consentement. Attention, il est strictement interdit de pré-cocher cette case. Sinon, c’est de la triche !

 

Pour analyser les données des utilisateurs et utilisatrices, la solution la plus connue est l’outil Google Analytics.

Pour collecter et traiter des données personnelles précises, Google Analytics installe des cookies sur le navigateur de vos visiteurs et visiteuses.

Seul bémol : Google Analytics ne prend pas en compte le consentement des internautes.

Une pratique non conforme au RGPD, puisqu’elle ne respecte pas son principe fondamental : son consentement préalable. 

En utilisant cet outil, vous risquez donc de nuire à votre e-réputation.

Heureusement, d’autres outils plus éthiques sont à votre disposition !

Par exemple, Matomo.

C’est une plateforme d’analyse Web qui vous donne entièrement la propriété et le contrôle sur les données collectées de manière anonyme.

Un outil qui protège donc réellement les données et la vie privée de vos utilisateurs et utilisatrices.

Il est recommandé par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés).

 

Mettre sa stratégie digitale au vert

Qui dit éthique, dit aussi écologie.

Une stratégie digitale éthique, c’est aussi une stratégie éco-responsable.

En tout cas le plus possible.

Que ce soit dans vos pratiques ou via les outils que vous utilisez. 

D’ailleurs, l’utilisation d’outils marketing est un élément central à prendre en compte lors du déploiement de votre stratégie digitale.

Et pour qu’elle soit en accord avec votre positionnement éthique, il est préférable qu’elle respecte vos engagements environnementaux.

Ethique et numérique ne sont pas incompatibles, bien au contraire !

 

Comprendre la pollution numérique pour adopter les bonnes pratiques numériques

En appliquant les bonnes pratiques, le web éthique peut se développer en tenant compte de l’ensemble des enjeux environnementaux.

Mais pour cela, il faut comprendre ce qu’est la pollution numérique et d’où elle vient.

Pour rappel, la fabrication de nos équipements (smartphone, ordinateur…) requiert une exploitation massive de ressources primaires.

Et leur utilisation quotidienne, par l’alimentation des réseaux et des Data centers, engendre également  beaucoup de pollution, notamment par une forte consommation en électricité.

 

Le saviez-vous ?

Le simple envoi de mails pollue ?

A votre avis, un email, c’est combien de grammes de CO2 ?

Retrouvez la réponse et encore plus d’infos à ce sujet dans notre article sur la pollution numérique

 

Par conséquent, ça devient plus qu’une nécessité, mais une évidence, de s’entourer de professionnelles et professionnels engagés pour la préservation de la biodiversité et qui encouragent des pratiques éthiques.

Cela passe, par exemple, par le choix d’un fournisseur d’électricité verte ou la sélection de prestataires et partenaires éco-responsables.

Bref, des acteurs et actrices ayant une conduite exemplaire en matière d’éthique.

Ça passe aussi par l’utilisation d’outils moins gourmands en énergie, une stratégie digitale éco-responsable, l’éco-conception de votre site internet (ça, c’est nous !)… 

Et puis ça passe par vos pratiques internes.

 

Voici nos astuces à appliquer au quotidien pour vous aider à réduire votre empreinte numérique :

 

  • Se désabonner des listes de diffusion d’e-mails qui ne vous intéressent plus. C’est une priorité pas si compliquée à mettre en place, surtout lorsque l’on sait que 75% des emails sont des spams.

 

  • Nettoyer régulièrement votre boîte de réception. Pour information, un internaute qui ne supprime jamais ses e-mails pendant 5 ans produit 140Kg de CO2. Vous faites le calcul pour votre boîte mail ?
    Des applications comme Cleanfox permettent de supprimer les e-mails inutiles et de se désabonner des newsletters non ouvertes.

 

  • Optimiser la taille des fichiers envoyés en transmettant des fichiers compressés et des images et PDF en basse définition.

 

  • Éviter la recherche sur les moteurs de recherche : se rendre sur un site internet en tapant directement l’adresse URL permet de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre. C’est énorme ! Pour gagner du temps, il suffit de mettre en favori les sites internet consultés régulièrement.

 

  • Utiliser un moteur de recherche écoresponsable, comme Qwant, Lilo ou Ecosia.

 

  • Limiter le nombre de programmes et d’onglets ouverts. Donc hop, on ferme tous ceux qui sont inutilisés. Vous en avez combien d’ouverts actuellement ? ;)

 

  • Privilégier l’audio à la visio pour les réunions. Cela consomme moins de bande passante et réduit le flux de données.

 

Bref, ça vous donne quelques idées à appliquer pour réduire l’impact numérique écologique de votre équipe. 

 

Construire une stratégie digitale durable avec votre équipe

La mise en place d’une stratégie digitale responsable se distingue par sa quête d’authenticité et de sobriété.

 

Quelques bonnes pratiques à intégrer au cœur de votre stratégie digitale pour qu’elle soit durable et efficace :

 

  • Opter pour un rythme « slow web » : une fréquence de publication raisonnée et réfléchie pour éviter une surconsommation digitale.

 

  • Se concentrer sur l’essentiel : exit les fonctionnalités superflues et redondantes pour favoriser l’éco-conception et une approche communautaire.

 

  • Apporter une réelle valeur ajoutée à l’utilisateur : en répondant à ses besoins et en diffusant uniquement des contenus pertinents pour lui.

 

  • Respecter le droit à la vie privée : en étant transparent sur vos usages et l’utilisation des données de votre audience.

 

Pour que votre démarche éthique et écologique prenne tout son sens, elle doit se ressentir aussi en interne.

 

Vos équipes seront les premières à vous soutenir dans vos actions sociales et environnementales.

 

 

Vos collaboratrices et collaborateurs agiront dans le même sens que votre entreprise s’ils se sentent concernés et impliqués.

Eh oui, il n’y a rien de sorcier là-dedans. Pourtant, ce n’est pas si évident d’embarquer tout le monde derrière cette vision. 

Pour les sensibiliser, nous vous recommandons de mener des actions de sensibilisation en interne.

 

Et qui de mieux pour sensibiliser votre équipe qu’une professionnelle passionnée par le sujet ? 

Marion Laugier, experte en communication éthique et éco-responsable, informe votre équipe sur l’urgence climatique de manière ludique et interactive.

Retrouvez les actions de communication internes dans son livre blanc « Communication Responsable ».

De quoi vous inspirer pour impliquer vos collègues dans vos démarches éthiques, tout en renforçant la cohésion d’équipe.

 

Allez, on vous spoile un peu sur les 4 étapes de son accompagnement : 

  1. Audit interne. Pour que votre contenu s’adapte parfaitement aux intérêts, besoins et attentes de votre équipe.

 

  1. Identification des sujets et des outils. Par exemple : la valorisation des déchets, la réduction de l’empreinte écologique, ou encore les bonnes pratiques à appliquer pour adopter un mode de consommation responsable.

 

  1. Activation. L’activation des outils de sensibilisation (quiz, conférence, fiches pratiques, ateliers Do It Yourself) est accompagnée d’actions de communication internes pour encourager la participation et donc engager votre équipe.

 

  1. Étude de satisfaction. Pour mesurer quelles informations et bonnes pratiques ont été réellement retenues par vos collaborateurs et collaboratrices… et mises en place !

 

 

Si on devait résumer notre article en 3 phrases : 

La transition éthique de votre stratégie digitale passe par une cohérence avec votre ADN, votre écosystème et vos enjeux éthiques.

Ensuite, allez-y étape par étape pour mettre en place des actions concrètes, AVEC VOTRE ÉQUIPE, le tout dans la direction éthique que vous souhaitez prendre.

Et puis communiquez de manière vraie et authentique sur vos actions… sans en faire trop !  

 

On espère que cet article vous a plu et qu’il vous inspirera pour vos démarches éthiques.

Si vous avez d’autres conseils et pratiques sur le sujet, contactez-nous ! Ce sera avec plaisir que l’on échangera avec vous sur le sujet. 

C’est notre tout premier article partenaire !

Un article élaboré à 4 mains avec Marion Laugier, notre experte de la com éco-responsable.

Si le sujet vous intéresse, on vous invite à lire son livre blanc sur les 9 règles d’or pour un bureau éco-responsable.

De quoi vous inspirer sur quelques pratiques à mettre en place dans vos bureaux. 😉

A lire aussi

La charte d’écriture inclusive Hippocampe

Notre deuxième objectif éthique : les pratiques humaines