Objectif éthique n°2 : Pratiques humaines

Publié le 16 juin 2021

Une agence humaine, on peut dire sans ciller qu’on l’est. Et comme on peut toujours faire mieux, voilà le deuxième objectif de notre stratégie éthique : des pratiques encore plus humaines. On vous livre nos pistes.

 

Plan de l’article :

Les pratiques humaines chez Hippocampe
Notre vision des pratiques humaines en agence web
Les enjeux liés à l’amélioration des pratiques humaines en entreprise

  1. Les avantages de travailler avec une entreprise humaine
  2. Les difficultés sur le plan humain et les solutions pour y faire face

Planning priorisé de nos prochaines actions humaines

 

Les pratiques humaines chez Hippocampe

Après notre  premier objectif de gouvernance transparente, retrouvons Lili et Marine pour aborder le deuxième objectif de l’agence : les pratiques humaines. 

Dans un échange tout en légèreté et dans la bonne humeur, vous comprendrez notre vision derrière cet objectif, ses origines et son développement à l’agence. 

Marine vous parlera aussi des obstacles que l’on risque de rencontrer et des solutions envisagées pour y faire face… toujours de manière humaine

 

 

Notre vision des pratiques humaines en agence web

Si on devait résumer notre vision en un point, ça serait : placer l’humain au centre de toutes nos pratiques.

Cela se traduit par la manière dont on traite les personnes autour de nous. De manière humaine, dans l’inclusion, le respect, l’équité, la parité… 

Et surtout avec empathie !

Notion dominante dans notre agence.

L’empathie permet de prendre en compte toutes les individualités. Pour mieux les comprendre et ainsi interagir dans la bienveillance et de manière appropriée. 

 

Pour être empathique, il faut aussi l’être avec soi-même.

 

 

Il s’agit d’identifier ses motivations, ses biais et ses émotions, pour mieux comprendre les filtres à travers lesquels on perçoit nos interactions sociales et notre relation à l’autre.

Cela permet de laisser la place à l’autre de la manière la plus bienveillante possible.

Eh oui, lorsque l’on écarte ses propres biais cognitifs, on s’ouvre aux perceptions des autres.

Cela aide à saisir, un peu mieux, leurs personnalités. 

Et puis, on tient aussi à sensibiliser à ces pratiques.

Car plus on est nombreux et nombreuses à adopter des pratiques humaines, plus l’impact sera fort.

Vers un monde bienveillant et plus positif ?

 

Lorsque l’on parle des personnes  autour de nous, on fait évidemment référence à notre écosystème d’acteurs et d’actrices : 

  • nos clients et nos prospects : soit tout ce qui concerne la relation client, la relation commerciale, la communication autour de nos offres…
  • notre équipe et nos partenaires : et là on pense surtout à la communication interne, la formation, la promotion de nos bonnes pratiques, et puis les conditions et la qualité de vie au travail.
  • nos associations partenaires : celles avec lesquelles on s’engage pour un impact positif sur la planète, aussi bien au niveau humain, animal, qu’environnemental. On tient à s’investir sur le plan humain pour participer aux changements positifs.
  • notre communauté : qu’elle vienne de nos réseaux sociaux, de l’audience sur notre site internet ou de notre mailing. Et de manière générale, tous les utilisateurs et utilisatrices de nos projets web. Ici, les aspects humains tournent surtout autour d’une communication positive, bienveillante et respectueuse, accessible, inclusive et équitable. 
  • Et toutes les autres personnes avec qui on interagit : les personnes pouvant avoir accès à nos contenus indirectement. Par exemple, les clients de nos clients via les projets web réalisés par Hippocampe… Là aussi, on mise sur l’inclusivité, l’accessibilité, l’équité… l’humain quoi ! 

 

Depuis le début, notre ADN est humain.

On traite chaque personne avec respect et bienveillance, comme un être humain tout simplement.

Avec cet objectif, on tient à mettre cette dimension encore plus en avant. 

On veut notamment prendre de plus en plus d’engagements vis-à-vis de l’accessibilité et l’inclusion, entre autres.

Comme on l’a fait en prenant une position forte avec notre charte d’écriture inclusive.

Et puis, en s’engageant sur plus de projets humains. Avec des associations à dimension sociale, par exemple. 

 

A grand objectif, gros enjeux !

 

Les enjeux liés à l’amélioration des pratiques humaines en entreprise

 

Les avantages de travailler avec une entreprise humaine

Travailler avec des personnes qui vous considèrent vraiment comme des personnes humaines, ça change tout.

Et ça offre des avantages. Les effets secondaires de la bienveillance ! 

 

1- Développement de relations fortes

Derrière une carrière professionnelle, il y a… une personne ! Donc quand on agit en conséquence, on se connecte à l’humain.

Ce qui impacte directement les relations que l’on entretient professionnellement.

Et forcément, socialement parlant, elles deviennent plus fortes. Intéressant pour vos relations avec vos clients, vos talents, vos partenaires et votre communauté, ainsi que leur fidélisation, vous ne trouvez pas ?

 

2- Collaboration bienveillante et cohésion d’équipe

Des relations plus humaines, ça donne aussi une collaboration tout en bienveillance. Parce qu’on interagit avec les personnes avec empathie.

C’est-à-dire en considérant leurs besoins, leurs peurs, biais, et émotions…

Et ça se reflète immédiatement dans la qualité de la relation à l’autre et aussi dans la qualité de vie au travail.

C’est d’autant plus important en télétravail. Car on a tendance à oublier l’humain derrière l’écran. 

On crée ainsi une meilleure cohésion d’équipe, car tout le monde se sent (mieux) compris et considéré avec respect.

 

Une cohésion qui repose tout simplement sur l’essentiel : l’humain

 

 

3- Renforcement de l’intelligence collective

Et qui dit meilleure cohésion et rapports bienveillants, dit plus de confiance avec son équipe.

On participe plus facilement aux réflexions de groupe.

On s’y sent plus à l’aise et légitime, car on ne ressent pas de jugement.

Et tout cela contribue au renforcement de l’intelligence collective. C’est la confrontation de différents points de vues et idées pour améliorer la créativité et la qualité des prises de décision.

Élément fondamental dans les projets en équipe, pour faire mieux et aller plus loin. 

 

4- Épanouissement humain

Vous vous y attendiez : de meilleures relations humaines, c’est plus d’épanouissement.

Aussi bien sur le plan professionnel, avec par exemple le renforcement de l’intelligence collective, que personnel, avec des relations qui font sens.

Et puis cet épanouissement vient aussi de la considération de notre travail, et de notre appréciation en tant que personne.

On n’est pas perçu comme un numéro, on se sent utile et valorisé ou valorisée. Et ça, ça fait clairement la différence.

Notamment niveau motivation et investissement personnel

 

5- Boost de l’investissement de l’équipe

Des individus valorisés, une promotion de l’intelligence collective, des rapports positifs entre les membres d’une équipe, et bien ça booste son investissement.

L’équipe se sent unie autour d’une vision commune.

Travailler ensemble, dans un climat de confiance, nous donne encore plus envie de nous engager dans notre travail.

On se sent plus proche de son entreprise.

Vous imaginez bien les effets positifs sur la productivité, la qualité des projets et de la relation externe (clients, prospects, audience…). 

 

6- Attraction d’esprits positifs

Vous connaissez l’expression “on récolte ce que l’on sème” ?

Eh bien dîtes vous que dans les rapports humains, c’est complètement le cas.

Si vous agissez avec respect et bienveillance, généralement, vous attirez les personnes ayant ces mêmes valeurs humaines.

Bon ce n’est pas toujours le cas, mais ça reste quand même assez vrai.

Donc les chances d’attirer des profils partageant les mêmes valeurs que votre équipe sont plus élevées.

Ce qui donne de sacrés points en plus pour la relation et la satisfaction collaborateur et client

 

7- Écosystème diversifié, inclusif et bienveillant

Et puis vous attirez aussi des profils complémentaires.

En vous positionnant sur des valeurs fortes, vous vous connectez à toutes les personnes qui les partagent.

Ce qui donne un écosystème diversifié partageant une vision et des valeurs communes. Dans notre cas, nous construisons une communauté autour de l’inclusion, du respect et de la bienveillance.

C’est donc beaucoup plus agréable et naturel pour nous d’interagir avec et de tisser des connexions fortes.

Ce qui offre pas mal d’avantages niveau perception de marque et relation à notre entreprise.  

 

8- Meilleure image de marque et marque employeur

Et pour une entreprise, c’est un élément à ne pas négliger.

Une meilleure image de marque implique souvent une meilleure santé économique.

Mais pour cela, il faut le mériter.

Et pour nous, l’humain doit être mis au cœur de toutes les préoccupations.

Eh oui, en fin de compte, ce sont des personnes bien humaines qui jugent votre marque et prennent les décisions d’achat (entre autres).

D’où la nécessité de construire votre image de marque autour de vos relations humaines.

C’est aussi bon pour votre marque employeur pour attirer des profils partageant vos valeurs et votre vision.

 

Les difficultés sur le plan humain et les solutions pour y faire face

Avant d’en arriver là, il faut aussi garder en tête les obstacles que l’on peut rencontrer en chemin.

En voici quelques-uns que nous avons identifiés ensemble, ainsi que les solutions envisageables.

 

1- Trouver le bon compromis pour formaliser nos pratiques humaines

Pour le moment, nos pratiques sont plutôt informelles et intuitives.

On aimerait donc les formaliser pour renforcer leur application à l’agence.

Mais en même temps, l’humain ne peut complètement se formaliser… parce qu’on est humain justement.

Il est impossible de mettre à plat la complexité de l’être humain.

Et en plus, on passe notre temps à changer.

Nos besoins, aspirations, états d’âme, émotions… tout cela évolue périodiquement.

De nombreux facteurs externes peuvent les influencer : une crise sanitaire, un changement de vie, une naissance, une rupture, un accident, un déménagement,…

Tant de choses qu’une personne est amenée à vivre au cours de sa vie et qui font évoluer ses besoins et ses envies.

 

L’humain est en constante évolution.

 

 

Ainsi, les éléments convenant maintenant aux membres de votre équipe ne leur conviendront peut-être pas plus tard.

D’où l’importance de garder des pratiques souples et facilement adaptables pour répondre à ces besoins changeants.

Donc comment promouvoir ces pratiques sans en faire une institution rigide et inflexible ?

 

Construire un guide de bonne conduite agile avec votre équipe

L’une des solutions, c’est d’écrire noir sur blanc nos usages dans notre guide de l’Hippocampe.

Le guide de l’Hippocampe, c’est celui que l’on transmet à chaque nouvel ou nouvelle Hippocampe qui rejoint l’équipe.

L’idée étant de centraliser les pratiques les plus importantes à nos yeux pour qu’il ou elle les intègre plus rapidement et se familiarise avec.

Ces pratiques concentrent nos valeurs, celles pour lesquelles on ne fait donc pas de compromis.

Il est surtout important pour nos nouvelles recrues.

Quand on arrive dans une nouvelle entreprise, il est très appréciable et utile d’avoir une charte permettant de découvrir l’entreprise et ses pratiques.

Surtout lorsque le contexte est très différent de leurs précédentes expériences.

Par exemple, au début il peut être difficile d’interagir en toute transparence avec ses collègues et N+1.

Surtout quand on a connu un climat de travail où l’on juge et on parle dans le dos des personnes.

Donc avoir une charte écrite rend les choses plus claires.

En tout cas, ça permet de mettre les nouveaux et nouvelles dans le bain.

C’est ensuite la pratique qui vient renforcer la théorie.

En observant les comportements des autres membres de l’équipe, on se rend compte que ces pratiques sont les véritables piliers de l’agence.

On se sent donc plus à l’aise pour agir dans ce sens.

 

Faire des points réguliers avec vos collègues

Comme évoqué, on change constamment.

Donc faire des points réguliers avec son équipe et ses collègues permet de se remettre à jour.

Un bon moyen d’intégrer leurs nouveaux besoins et aspirations. Et ainsi adapter vos bonnes pratiques et usages en conséquence. 

Donc ça veut dire donner la parole à son équipe et surtout être à l’écoute en tant que manager ou manageuse. Ça suppose de prendre le temps pour poser des questions pertinentes à vos équipes.

Pour mieux mesurer le moral, comprendre ce que vos troupes recherchent en temps réel et ainsi adopter une attitude proactive face aux changements. 

En plus, c’est l’occasion de travailler ensemble sur les solutions que vous et votre équipe voulez mettre en place.

Une solution qui correspond ainsi à tout le monde, et valorise chacun et chacune.

Bon pour l’épanouissement général, de vos troupes, vous-même et votre entreprise !

 

2- Agir avec doigté malgré les différences de perception

On a tous et toutes des perceptions différentes.

Donc quelque chose que l’on pense bien faire, peut en fait blesser quelqu’un. 

C’est encore plus vrai lorsque l’on a la tête dans le guidon.

On est tellement pris ou prise par une tâche, que l’on oublie le reste. Ou du moins, on a du mal à prendre le recul nécessaire pour inclure l’autre.

On fait preuve de moins d’empathie pour comprendre sa manière de voir et ressentir les choses. 

Et c’est à ce moment-là que l’on risque les quiproquos ou de blesser quelqu’un.

 

Prendre le temps d’intégrer la vision de l’autre 

C’est-à-dire faire l’effort, surtout lorsque l’on se noie dans son travail, de ne pas oublier l’importance de la bienveillance dans ses relations professionnelles.

Se pousser à prendre du recul sur la situation pour intégrer l’autre. 

Ça veut dire se poser les bonnes questions.

 

Comment mon message a-t-il pu être interprété, ou qu’elle est la demande exacte de l’autre ?

 

Ne pas hésiter à demander de clarifier ses propos si nécessaire.

L’idée étant d’être au plus proche de sa vision pour agir en conséquence et connaissance de cause.

Et pour éviter les malentendus.

Cela renvoie aussi un message positif à l’autre, qui se sent alors valorisé ou valorisée. 

En bref, il s’agit de se donner le temps d’être réellement empathique

 

Être réaliste et faire de son mieux 

On a beau faire le nécessaire, parfois on se trompe.

Et ce n’est pas grave. C’est de cette manière que l’on apprend et qu’on avance. 

Dîtes-vous déjà que l’on ne peut pas être parfait, ni satisfaire absolument tout le monde. 

En plus, chacun ou chacune voit les choses différemment de toute manière.

Un jugement ou une critique, par exemple, vient d’une perception de la réalité propre à chaque personne.

Puisque chaque personne réagit selon ses propres filtres : son histoire, ses besoins, ses problèmes, ses peurs, ses émotions du moment… 

Cette prise de conscience vous évite de prendre les choses trop personnellement. Cela vous évite aussi de trop vous tracasser sur des problèmes que vous ne pouvez de toute manière pas contrôler.  

 

Cette attitude peut aider justement à prendre le recul nécessaire pour faire preuve de plus d’empathie… et ainsi trouver de meilleures solutions avec telle ou telle personne. 

Donc ce qu’il faut retenir : faites de votre mieux et soyez-en satisfait ou satisfaite.

 

3- Entretenir de bons rapports humains même en télétravail

Parce qu’à distance, on tend à oublier l’humain derrière l’écran.

On peut réagir de manière plus froide, plus distante, sans considérer les émotions de l’autre.

Tout simplement parce qu’on ne voit pas la personne. Alors qu’elle est bien là en chair et en os derrière l’écran et les pixels. 

 

Une interaction digitale ne doit pas changer nos comportements envers les autres.

 

 

C’est d’ailleurs malheureusement ce qu’il se passe bien trop souvent sur les réseaux sociaux, par exemple. L’écran protège et beaucoup de personnes se laissent aller à des comportements que jamais elles n’auraient en vrai. 

 

Le team building à la rescousse

Faites du team building régulièrement avec votre équipe.

Pour rester au contact de l’autre.

Cultiver les relations dans l’équipe pour continuer à se considérer comme des êtres humains et pas seulement des noms sur une application de messagerie. 

Ça peut passer par le jeu en ligne (pour ceux qui nous suivent, vous savez qu’on est fans).

Mais aussi par des réunions d’équipes informelles, pour prendre le temps d’échanger et retrouver les pauses café du présentiel.

Vous pouvez aussi prendre le temps de faire une activité ensemble. Comme un cours de cuisine en live ou un cours de yoga.

Demandez à votre équipe ce qu’elle veut faire. 

 

Bref, il y a autant d’idées que d’équipes.

Le plus important, c’est que vous trouviez la solution qui vous connecte le mieux avec vos collègues. 

 

Compenser la communication non verbale à distance

Ça rejoint ce que l’on disait sur le fait d’intégrer la vision de l’autre. C’est encore plus difficile à distance, lorsque l’on ne voit pas l’autre. 

Privilégiez donc la caméra lorsque le sujet est important, comme pour le bilan individuel par exemple.

On tient quand même à vous prévenir : l’utilisation de la caméra engendre plus de pollution numérique. Donc à vous de trouver le bon compromis, selon vos engagements. 

 

De manière générale, on vous conseille de prendre du temps avant de répondre et d’envoyer un message.

Demandez-vous comment il risque d’être perçu et interprété par l’autre.

Quitte à mettre plus d’explications pour éviter les quiproquos au maximum.

Arrondissez les angles, surtout avec vos collègues plus susceptibles, plus sensibles et qui traversent une période compliquée.

Ça s’appelle l’empathie, tout simplement 😉 

 

Et puis vous pouvez avoir recours aux smileys pour indiquer votre émotion du moment. Ça peut grandement aider l’autre à mieux comprendre le ton de notre message.

 

Vous avez compris ? 😡

Vous avez compris ? 😉

Vous avez compris ? 🤓

Et n’hésitez pas non plus à poser des questions à l’autre sur son ressenti, pour éviter les non-dits au cas où votre message a été mal pris.

C’est mieux de réagir directement plutôt que d’attendre que les non-dits s’accumulent et créent de la frustration. 

 

4- Prendre le temps de s’investir dans ces pratiques humaines

Parce que c’est très chronophage.

Surtout si l’écosystème avec lequel on interagit est grand : équipe, clients, prospects, partenaires, audience, communauté… 

Vous devez interagir en respectant vos engagements humains avec tout le monde. Cela représente des efforts et du boulot.

Mais c’est un investissement qui en vaut la peine ! 

 

Organiser votre temps et vos actions autour de ces pratiques

Pour atteindre un objectif, quel qu’il soit, y’a pas de secret.

Il faut s’organiser !

Donc définir un plan d’action spécifique, concret et échelonné dans le temps. 

Ainsi, vous pouvez définir des temps de discussion, d’échange ou de teambuilding avec votre équipe et vos partenaires.

Un bon moyen d’organiser le reste de vos activités autour de ces temps forts.

 

De la même manière, vous pouvez proposer des échanges avec vos clients pour garder et renforcer vos relations.

Il existe de super outils pour que vos clients planifient des rendez-vous avec vous et s’intègrent directement dans votre planning. Calendly, par exemple.

 

Et puis vous pouvez aussi prendre le temps de créer des contenus à forte valeur ajoutée pour votre communauté.

Intégrez-y directement vos bonnes pratiques.

On pense notamment à l’utilisation de l’écriture inclusive (à la sauce Hippocampe, bien entendu !).

Ça prend un peu plus de temps à écrire, surtout quand vous n’avez pas l’habitude. Donc prévoyez tout simplement plus de temps dans votre planning de production pour être sûr ou sûre de ne pas les oublier.

 

Comme ça, pas d’excuses. 😉

 

Avoir une vision claire en tête 

Pour atteindre un objectif, il y a un autre secret, pas si secret que ça : c’est la clarté !

Eh oui, c’est plus facile d’avancer lorsque l’on sait où l’on va.

Pareil pour vos engagements humains.

Si vous avez une vision claire de ce que vous cherchez à atteindre en mettant ces pratiques en place, vous arriverez plus facilement à vous donner les moyens d’y arriver.

Il sera plus facile de les appliquer au quotidien avec vos parties prenantes

Interrogez-vous sur l’impact que le focus sur l’humain peut avoir dans votre entreprise.

 

Qu’est-ce qu’un climat de travail humain et bienveillant peut améliorer au niveau de votre équipe ? 

 

 

En mettant en place ces pratiques humaines, vous voulez améliorer votre image de marque, avoir une meilleure cohésion d’équipe, coller à vos engagements éthiques, rendre le monde meilleur à votre échelle ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

Le plus, important, c’est ce qui compte pour vous et de passer à l’action

 

Si vous êtes convaincu ou convaincue de l’intérêt de ces pratiques humaines, il vous paraîtra évident (on l’espère !) d’y accorder du temps.

En route pour un changement de paradigme humain à l’échelle des entreprises ?

 

5- Gérer les personnes malveillantes sans tomber dans un cercle vicieux

Malgré toutes vos bonnes intentions et actions, on peut quand même tomber sur des personnes malveillantes

Dans la majorité des cas, il s’agit de personnes qui sont mal dans leur vie, qui traversent une mauvaise période.

Elles extériorisent et compensent un sentiment de mal-être

On vous spoile un peu sur la suite, mais c’est tellement important que ça vaut la peine de l’écrire au moins 2 fois. 

 

La première chose est de détecter les personnes ayant un état d’esprit négatif et une mauvaise influence dans vos collaborations.

Surtout si vous et votre équipe n’avez pas l’énergie ou les ressources disponibles pour les gérer.

C’est pas toujours facile, mais certaines questions lors d’un entretien d’embauche permettent de révéler un état d’esprit, des comportements négatifs ou loin de vos valeurs…

 

Maintenant, on ne contrôle pas tout et il y a des situations et des personnes qu’on ne peut pas éviter, ni changer. 

 

Agir sur ce que vous pouvez contrôler : vous-même  

Tout d’abord, acceptez la situation, même si c’est dur.

Acceptez de ne pas avoir le contrôle sur une situation dont vous ne pouvez partir et que vous ne pouvez pas non plus changer.

Ça vous ôtera un poids.

 

Ensuite, il s’agit de ne pas surréagir.

C’est-à-dire de ne pas se laisser embarquer dans une relation professionnelle nocive et contraire à votre éthique.

Donc ça veut dire rester vous-même, garder vos valeurs, adopter un ton plus neutre pour ne pas vous faire diriger par vos émotions négatives. 

Ça ne veut pas non plus dire se laisser marcher sur les pieds. Donc sachez dire non ou stop quand c’est nécessaire. 

 

Et si vous vous sentez de le faire, vous pouvez exprimer à la personne comment son comportement vous fait vous sentir pour la sensibiliser.

Cela déclenchera peut-être quelque chose chez elle.

Elle réalisera peut-être que son comportement blesse. Et peut-être décidera-t-elle d’agir dessus.

Bon ce n’est pas évident.

Mais même si on a une chance sur mille que ça fonctionne, ça vaut toujours la peine d’essayer. En tout cas, c’est ce qu’on pense dans l’agence. 

 

Et puis on peut aussi tâcher de faire preuve d’empathie et de compassion pour ces personnes.

Elles ont peut-être vécu des épreuves difficiles, des traumas qui ont fait ce qu’elles sont devenues.

Et elles se battent avec leurs démons et ne savent pas comment réagir et se comporter autrement avec les autres.

Elles ont tendance à projeter leur problème sur les autres.  

 

Bref, il n’existe pas de situation binaire : rien n’est ou bon ou mauvais, tout blanc ou tout noir.

 

 

A vous de trouver l’équilibre 😉 

 

Planning priorisé de nos prochaines actions humaines

Comme pour notre premier objectif, on priorise nos actions éthiques et on les intègre à notre planning en fonction de nos projets clients.

Un processus agile donc, qui s’adapte à notre planning de production pour éviter de surcharger l’équipe… tout en continuant, quand même, à avancer sur nos objectifs éthiques.

L’idée étant de ne pas mettre la pression et d’en faire un projet collaboratif de fond.

 

InitiativeVisionÉtat d’avancement
Accessibilité de nos sitesRendre nos sites accessibles au plus grand nombre.

Prendre en compte les normes d’accessibilité par rapport aux handicaps existants pour permettre à toute personne d’accéder à notre site et ceux de nos clients.

Intégration des normes au fur et mesure
Charte d’écriture inclusiveCommuniquer de manière inclusive sur tous nos supports et avec tout le monde.

On ne parle pas de détruire la langue française, mais au contraire d’utiliser toute sa richesse pour soutenir l’inclusion et les changements sociétaux.

Terminée ! Voici notre charte d’écriture inclusive !
Communication engagéeS’engager en prenant position dans notre communication pour que tous nos contenus reflètent notre ADN, nos valeurs, notre vision et nos engagements.

Une position engagée qui reste ouverte aux débats, évidemment. 

Bien avancée
Guide de l’HippocampeConstruire un guide de l’Hippocampe avec notre équipe pour décider des usages et pratiques humaines que l’on veut garder, modifier, supprimer ou apporter à l’agence.

Un guide à distribuer à tout nouveau ou nouvelle Hippocampe !

Guide actuel à repenser
Processus onboardingFaciliter l’onboarding des nouvelles recrues avec un processus d’onboarding fluide et humain.

On a développé un kit sur Airtable pour centraliser toutes les informations de base à savoir sur l’agence et l’équipe.

On aimerait pousser le processus plus loin, parce qu’on peut toujours faire mieux.

Sur la bonne voie
FormationPromouvoir la formation dans l’agence.

Tout le monde se forme, mais c’est informel ; on se forme sur le tas et lorsqu’on en a besoin. Ce qui est plus utile, il est vrai. Mais promouvoir la formation permettrait justement d’anticiper de nouveaux besoins sur le marché. 

 Réfléchir aux sujets de formation avec l’équipe
Affiliation avec des assos, signature de partenariatsS’engager au côté d’acteurs et d’actrices éthiques, pour avoir un impact positif sur le monde.

Que ce soit en tant que bénévoles (conseils et aide sur un projet digital, actions sur le terrain…) et / ou avec reversement d’un pourcentage de notre chiffre d’affaires ou du pro bono, ce qu’il nous arrive de pratiquer.

Bons débuts
Travailler avec des acteurs éthiquesCollaborer sur des projets éthiques et / ou avec des entreprises éthiques, ayant la volonté de s’engager de manière responsable.

Et évidemment, on veut travailler avec des équipes partageant les mêmes valeurs humaines

À renforcer

 

Bref, il y a toujours de quoi faire pour s’améliorer.

Et ça, on s’en rendra encore plus compte au fur et à mesure de nos avancées. Parce que l’on découvre toujours plus d’idées au fil de l’eau. 

 

Alors restons en contact pour nous engager ensemble vers un web plus humain !

 

Une agence et des pratiques humaines jusqu’au bout des doigts, c’est tout à fait faisable.

Et ce qui nous fait plaisir, c’est que l’on s’en rapproche de plus en plus !

Alors ? Ce deuxième objectif vous inspire ?

On espère évidemment que oui. Plus on est nombreux et nombreuses à mettre en place des pratiques humaines positives, meilleur se portera le monde.

Vous partagez notre vision et nos valeurs ? Peut-être que l’on peut collaborer ensemble ou tout simplement échanger ? Dans la bienveillance, l’ouverture et le respect, cela va de soi.

Et sinon, on se retrouve très vite pour le troisième objectif de notre projet éthique lié à notre sensibilité écologique. 🌱

A lire aussi

La charte d’écriture inclusive Hippocampe

Notre premier objectif éthique : la gouvernance transparente

[Approche agile & gestion de projet] : Tout ce qu’il faut savoir sur les méthodes agiles