Communication responsable : les 5 conseils de 4 agences de com

communication responsable

Publié le 29 octobre 2021

Pas besoin d’être parfait ou parfaite pour communiquer de manière responsable. Il suffit de se lancer. On vous livre donc les conseils de plusieurs expertes de la communication responsable. Des conseils à intégrer facilement à vos contenus et dès aujourdhui.

 

Le 20 octobre 2021, on a réalisé notre tout premier live Instagram sur la communication responsable. On le reconnaît, on était un peu stressées au départ. Mais ouf, il s’est très bien déroulé. On en est très fières !

Et on était bien accompagnées.

On l’a réalisé en partenariat avec Cynthia et Céline, 2 des 3 cofondatrices de l’agence Coam. Avec aussi Marie-Lou, l’une des 2 fondatrices du projet La Classe Verte, Hélène de Hecerosa Studio. Enfin nous, Lili et Marine, pour Hippocampe.

Dans cette fiche conseil, on vous fait un condensé de tous nos conseils pour poser les bases d’une stratégie de communication responsable. Des pratiques et des astuces applicables à votre communication de tous les jours.

Et si vous voulez voir ou revoir notre live, c’est par ici : Live Instagram – Comment mettre en place une stratégie de communication responsable ?

 

Plan de l’article :

Nos 5 conseils pour une communication responsable

  1. L’éthique commence avec votre vision stratégique
  2. L’éthique, c’est une bonne dose d’empathie et d’échanges
  3. Authenticité et transparence : les piliers de la communication responsable
  4. Communication responsable : des contenus utiles, adaptés et de qualité
  5. Utilisez des outils éthiques pour votre communication

 

Nos 5 conseils pour une communication responsable

1- L’éthique commence avec votre vision stratégique

Intégrez vos engagements éthiques dans votre vision stratégique et vos objectifs. Soit en amont de toute action de communication. C’est la ligne directrice de tous vos futurs contenus.

Cette dimension éthique doit être intégrée dans votre raison d’être, votre vision et / ou votre mission.

Et pour garder le cap d’une communication responsable, vous devez respecter et garder en tête la stratégie établie en amont. Plutôt logique, mais pas toujours appliqué.

D’où l’intérêt d’établir une stratégie claire et facile à appliquer pour la suite.

 

2- L’éthique, c’est une bonne dose d’empathie et d’échanges

Vous pouvez vous interroger sur l’impact possible de vos contenus sur le plan humain, environnemental et sociétal.

Est-ce que mes contenus sont accessibles et incluent toute mon audience ? Est-ce que je peux optimiser le format pour limiter la pollution numérique de mes publications ?

Bref, posez-vous les questions importantes par rapport à vos engagements.

Interrogez-vous en continu sur les contenus que vous produisez. Parce que c’est facile de perdre la direction quand on a le nez dans le guidon.

Mes nouveaux contenus respectent-ils la stratégie et les objectifs de communication responsable que je me suis fixés ? Apportent-ils toujours de la valeur à mon audience ?

 

L’idéal, c’est de poser des question à votre équipe, vos utilisateurs et utilisatrices, vos partenaires… Plus vous interrogerez de personnes différentes, plus vous aurez de nouvelles perspectives.

Vous vous rendez alors rapidement compte de la valeur et du caractère inclusif, ou non, de vos contenus. Mais pas que !

Quand vous demandez aux autres leur avis, adoptez une démarche d’apprentissage. Tout le monde a son mot à dire et toute opinion a la même importance.

 

Une approche humaine et bienveillante pour des retours constructifs et donc, in fine, des contenus à plus fort impact.

 

 

Pour amener vers l’échange, Hélène vous invite à interagir avec votre audience via les fonctionnalités proposées par certaines plateformes sociales. Comme les sondages sur LinkedIn, les quizzs ou les Question & Answer en story sur Instagram.

Vous pouvez ensuite créer un échange sur la base de ces interactions, en commentaire ou en message privé, par exemple. Cela renforce le lien et la proximité avec votre communauté.

Cela vous permet d’avoir des retours plus approfondis et précis par rapport à vos contenus, ce qui est apprécié, ou non, et pourquoi.

Vous prenez en compte les retours directs de votre communauté pour réorienter la suite de vos contenus et ajuster votre stratégie.

Ces retours, en complément de vos analyses statistiques, vous aident à satisfaire toujours plus votre communauté en améliorant votre message et votre communication. Et répondre ainsi bien mieux à vos objectifs.

 

Toujours dans cette logique d’empathie, Hélène nous rappelle à quel point il est important de vous mettre à la place des autres dans vos pratiques sur les réseaux sociaux.

Notamment, demandez-vous comment vous vous sentez quand une personne vous ajoute puis vous supprime ensuite (la fameuse pratique du follow/unfollow).

Pareil quand vous vous faites spammer en message privé avec la promotion de produits ou services, dont vous n’avez que faire. Il en va de même pour l’achat d’abonnés et d’abonnées.

Pas sympa hein ? L’autre ressent peut-être la même chose alors. La conclusion : on ne le fait pas 😉.

 

3- Authenticité et transparence : les piliers de la communication responsable

L’éthique, une question de bon sens ? En fait, une communication responsable, c’est avant tout une communication qui repose sur vos valeurs. C’est le prolongement de votre ADN. Donc restez tout simplement vous-même.

Pour La Classe verte, Marie-Lou et Tiphaine n’ont pas essayé de faire de l’éthique ou du responsable. Elles le font naturellement, car c’est tout simplement ce qu’elles sont.

Pour aligner vos actes à vos engagements, elles recommandent de :

  • rester authentique dans toute votre démarche : un travail sur la raison d’être, le pourquoi de chaque acte. Cherchez la profondeur de vos engagements pour les traduire et les valoriser dans vos contenus.
  • faire participer toutes les parties prenantes à la construction de vos messages. Votre communication doit être participative et transversale. Elle doit être le résultat de l’implication de toutes les parties prenantes au sein de votre organisation.

 

Pour Hélène, c’est pareil. Elle estime qu’une stratégie de communication responsable doit être :

  • authentique, c’est-à-dire transparente et honnête,
  • éthique, donc avoir un contenu aligné sur ses valeurs.

 

Les cofondatrices de l’agence Coam le prêchent aussi, en mettant en avant leurs valeurs dans leur ligne éditoriale (transparence, partage, proximité…).

Pour elles, avoir une communication transparente, ça veut dire :

  • être 100% honnête dans chacune de vos décisions. Vos partis pris, vos forces, vos faiblesses et même vos potentiels échecs font partie intégrante de votre projet… et de votre communication,
  • accepter l’imparfait : aucune approche écologique n’est à 100% parfaite,
  • avoir un discours en phase avec vos actions. On oublie le greenwashing,
  • utiliser des textes et des images inclusives… et authentiques ! Elles n’utilisent par exemple pas de photos de banques d’images pour leurs réseaux,
  • se remettre en question, ajuster vos contenus si besoin, prendre en compte les retours de votre communauté, les échanges… Cela rejoint la notion d’empathie évoquée dans cet article.

 

4- Communication responsable : des contenus utiles, adaptés et de qualité

La qualité versus la quantité !

 

Mieux vaut produire peu, mais de qualité, que beaucoup pour peu de valeur ajoutée.

 

 

Hélène en a bien parlé pendant le live et on se rejoint toutes sur ce point.

Dans le premier cas, vous produisez un contenu vraiment adapté à votre audience, un contenu utile et bien perçu par votre communauté.

Au contraire dans le 2ème cas, vous polluez en masse, pour pas grand chose. Car oui, toutes vos interactions sur le web polluent. Donc quitte à polluer, autant ne pas en abuser.

Ne publiez pas pour publier. Faites en sorte de proposer des contenus utiles.

Un contenu pertinent remplit vraiment son objectif.

Par exemple, on transmet nos savoir-faire sur la communication responsable grâce au live. On le relaie dans des articles sur nos blogs respectifs et via des publications sur nos réseaux sociaux.

L’objectif : sensibiliser à des pratiques web plus responsables.

 

En parlant de plateforme de diffusion, l’Agence Coam a bien rappelé de sélectionner nos canaux de communication en fonction de nos objectifs.

Donc misez sur les réseaux sociaux les plus pertinents pour votre activité. Là aussi, l’objectif est de maximiser votre communication pour toucher votre plus grande cible avec le moins de contenus possible.

 

💡 A retenir : produisez du contenu à forte valeur ajoutée, postez de façon raisonnable et sur les bons canaux.

 

Chez la Classe Verte, on retrouve des adeptes de l’Inbound marketing. Dans cette pratique marketing, le prospect vient à nous, et pas l’inverse.

Autrement dit, elles produisent du contenu à forte valeur pour leurs cibles, en répondant à leurs besoins spécifiques.

Leur but : attirer leurs cibles et les convertir. Celai se fait d’ailleurs de façon plutôt naturelle avec un contenu de qualité.

C’est une stratégie éthique. En effet, les personnes laissent leurs mails ou échangent de manière volontaire. Sans aucune incitation.

Et pour cela, elles vous proposent une checklist responsable pour vérifier si vos contenus cochent toutes les cases d’une communication éthique :

  • ce que je dis est vrai et vérifiable,
  • c’est utile et répond aux besoins de mon audience,
  • la publication peut donner envie, faire réfléchir et / ou créer du lien,
  • la publication respecte les valeurs de l’organisation.

Une checklist à retrouver dans les 5 jours de leur challenge : Construire une stratégie de communication responsable.

 

5- Utilisez des outils éthiques pour votre communication

Lors du live, nous avons parlé de plein d’outils éthiques pour rendre votre communication plus écoresponsable.

Au niveau des outils, vous avez par exemple :

  • des moteurs de recherche plus éco-friendly, comme Ecosia ou Lilo,

 

  • des outils de gestion et de communication :
    • Notion (utilisé par Hélène, la Classe Verte et l’agence Coam), top pour centraliser vos contenus,
    • Filevert (utilisé l’agence Coam) pour envoyer vos fichiers de manière plus responsable,
    • Treebal (utilisé l’agence Coam) pour discuter avec votre équipe,
    • Infomaniak (utilisé l’agence Coam) pour stocker vos fichiers,

 

  • des réseaux sociaux plus responsables, comme We don’t have time et Mastodon. Avec des communautés très spécifiques et encore peu nombreuses. Elles peuvent être intéressantes à investir, selon votre stratégie et votre cible,

 

  • des outils RGPD compatibles pour l’analyse anonyme des données de votre site, comme Matomo recommandé par la CNIL ou Cabin,

 

  • des outils pour calculer ou compenser votre empreinte carbone. Par exemple, Website Carbone, comme sur notre site. La Classe Verte propose à ses acheteurs et acheteuses l’ajout d’une contribution Climat via Stripe.

 

  • des outils open source, comme Redmine, que l’on utilise chez Hippocampe. On aime ce principe de l’open source. Il s’agit de rendre l’évolution de l’outil accessible à tout le monde.

 

Vous avez aussi des pratiques plus éthiques, quel que soit votre outil, pour rendre votre activité plus responsable. Pour en citer quelques unes :

  • adopter une réflexion autour de l’écoconception. Par exemple, optimisez vos images pour réduire leur poids et donc diminuer votre pollution numérique. Vous pouvez aussi utiliser des illustrations en SVG (comme l’agence Coam) ou au format Webp (comme chez Hippocampe). On aborde le sujet plus en détail dans notre article sur la pollution numérique.

 

  • réfléchir à l’accessibilité et l’inclusion dans vos interactions : en mobilisant l’écriture inclusive par exemple, mais de manière pragmatique pour n’exclure personne ! On réalise une série de podcasts sur le sujet de l’accessibilité et de l’inclusion sur le web. Bientôt disponible !

 

  • avoir des processus et des plans d’actions bien définis, comme pour la Classe Verte. Vous y gagnez en efficacité et donc en économie d’énergie humaine et numérique. Et c’est beaucoup plus satisfaisant de travailler dans ces conditions.

 

 

On pourrait encore vous donner mille conseils (au moins). Mais pour nous, le meilleur : c’est de faire le premier pas.

Lancez-vous ! Choisissez la pratique qui vous motive réellement et essayez-là.

Et d’initiative en initiative, vous transformerez petit à petit votre communication d’entreprise en communication responsable.

C’est tout, c’est aussi simple que ça.

Et c’est l’approche de toutes les participantes de ce live et de cette fiche conseil.

On apprend encore, et il y encore beaucoup à apprendre. Et c’est très motivant !

Alors, quelle pratique allez-vous essayer de mettre en place en premier ? Ou quelles pratiques avez-vous déjà mises en place ?

N’hésitez pas à nous le dire en nous contactant ici ou sur les réseaux sociaux.

On vous accompagne ? 

Vous prenez des engagements éthiques et vous voulez les porter plus loin ?

Vous souhaitez tout simplement avoir une démarche plus responsable dans votre communication ?

Alors restons en contact ! Nous publions régulièrement des ressources sur notre blog pour vous accompagner dans ce sens.

On peut aussi vous accompagner directement dans vos projets web.